multiple-voices.png

Regards sur
la chirurgie et la
robotique

L’arrivée des nouvelles technologies au bloc opératoire transforme la prise en charge des patients atteints de maladies rétiniennes. Optimisation des techniques chirurgicales, assistance des interventions par systèmes robotisés, la chirurgie ophtalmologique est en constante évolution.

Assisté par de nouvelles interfaces numériques et/ou des robots, le chirurgien intervient dans des champs encore non atteignables par l’œil et la main humaine il y a quelques années. Haute précision des gestes chirurgicaux, optimisation ergonomique du chirurgien et des patients, la prise en charge des maladies rétiniennes prend un nouveau tournant.

---

1) Chirurgie vitréo-rétinienne :
la révolution numérique en marche

Chirurgie 3D : la révolution technologique au bloc opératoire,
au service des patients et des chirurgiens 1

La chirurgie 3D est une révolution technologique qui introduit les écrans 3D ultra-haute définition (UHD) permettant une chirurgie dite « tête haute ». Ces nouveaux dispositifs ouvrent la voie vers la chirurgie de demain et offre une ergonomie nouvelle pour le chirurgien.

AVANTAGES POUR LE PATIENT 

  • Meilleure adaptation au patient. Les systèmes 3D-UHD offrent la possibilité de s’adapter aux patients présentant des limitations musculo-squelettiques sévères (cyphose sévère) ou des problèmes de positionnement (orthopnée). Quelle que soit la position du patient, le microscope pourra être placé de façon à être centré sur l’œil du patient même si les oculaires ne sont plus accessibles au chirurgien.
  • Optimisation des niveaux d’illumination. Par rapport à un microscope standard, l’utilisation de caméras CMOS à haute sensibilité permet de diminuer les niveaux d’illumination et ainsi réduire les risques de photo-traumatisme et de photo-toxicité.
Chirurgie vitréo-rétinienne, chirurgie 3D

Crédit : Pr Frédéric Matonti

AVANTAGES POUR LE CHIRURGIEN

  • Diminution du phénomène d’asthénopie. La vision prolongée dans les oculaires peut être source de fatigue visuelle, diminuée grâce aux systèmes 3D-UHD.
  • Diminution des contraintes liées au port de lunettes. Le port de lunettes de correction ou de verres progressifs, pouvant gêner la vision au travers des microscopes, n’est plus une contrainte grâce aux systèmes 3D-UHD.
  • Amélioration de la profondeur, de l’élargissement et de la netteté du champ opératoire. Grâce à l’utilisation d’un grossissement beaucoup plus important et une mise au point optimale sur l’ensemble du champ opératoire, au centre et en périphérie, le champ opératoire est mieux contrôlé dans son ensemble. De plus, les systèmes 3D-UHD permettent de jouer sur l’ouverture de la caméra, offrant ainsi la possibilité au chirurgien de déterminer la profondeur de champ qui lui convient.
  • Amélioration de la résolution de l’image. L’utilisation d’une caméra HD et d’un écran 3D-UHD permettent d’obtenir une résolution très élevée et donc de travailler à fort grossissement, ce qui est d’autant plus aisé du fait du gain en stéréoscopie.
  • Réalité augmentée ou améliorée. Grâce à ces systèmes de visualisation électronique, il est possible de jouer sur la balance gain/contraste et d’ajouter des filtres couleurs à l’image, permettant ainsi d’ajuster les couleurs pour augmenter le contraste dans certaines situations. De plus, sur les microscopes équipés d’OCT, l’image produite peut directement être intégrée sur l’écran offrant alors une meilleure lisibilité des images.
  • Enseignement et communication. À présent, toute l’équipe chirurgicale partage le même champ de vision que le chirurgien avec la même profondeur de champ. Les techniques opératoires parfois complexes peuvent être clairement visualisées, et permettent ainsi de participer à la formation des internes et des chirurgiens moins expérimentés.

Reportage

« Dans l’œil du chirurgien » :
Immersion dans une intervention de chirurgie vitréo-rétinienne avec utilisation d’un
système de visualisation 3D.

Le Pr Frédéric Matonti, Professeur des Universités, Chirurgien Rétinologue nous ouvre les portes du bloc opératoire de la clinique Juge à Marseille.

Pour recevoir nos futurs contenus,
abonnez-vous en cliquant ici

Je m’abonne