1250238643

Regards sur
la restauration visuelle

Redonner la vue : entre l’un des rêves les plus fous de la médecine et Graal de l’ophtalmologie, le symbole est immense.

Les premiers succès arrivent et suscitent de nombreux espoirs, que ce soient les prothèses rétiniennes ou corticales, l’optogénétique, la greffe de rétine ou encore la thérapie cellulaire.

Ces technologies sont à des étapes différentes de développement, certaines ayant déjà obtenu l’autorisation de mise sur le marché quand d’autres sont au stade de validation pré-clinique, mais toutes ont une vision commune : améliorer le quotidien des patients atteints de pathologies cécitantes en restaurant leur vision utile et leur permettre de retrouver une autonomie pour leurs déplacements, la reconnaissance des visages ou la lecture. 1

Découvrons certaines de ces innovations prometteuses.

3) Optogénétique : retrouver une fonction perdue

L’algue qui a révolutionné les neurosciences 1.

Tout commence par un simple organisme unicellulaire, une algue photosensible. Cette découverte a élargi le champ des possibles, notamment dans les pathologies rétiniennes.

Le principe paraît simple : intégrer un ADN codant pour l’opsine-canal ionique (protéine photosensible) dans un vecteur de thérapie génique de type AAV, puis l’injecter dans l’œil ou le cerveau, où il va diffuser et pénétrer dans les neurones de la rétine ou du cerveau. Les cellules rétiniennes vont alors exprimer l’opsine-canal à leur surface, les rendant ainsi sensibles à la lumière.

En pratique, des lunettes sont utilisées pour atteindre l’énergie lumineuse nécessaire à l’activation de l’opsine-canal, avec une projection soit sur la rétine, soit directement sur le cortex visuel.

#restaurationvisuelle #optogenetique

Optogénétique progrès pour vision

Pour recevoir nos futurs contenus,
abonnez-vous en cliquant ici

Je m’abonne